Vous Ítes ici: Transmission Transmission #8

Hypothèse de recherche dans les monographies villageoises

Source : E 316 - Cours d’Initiation à la Recherche - Institut de géographie - Université de Rouen.

[Document]

Destiné aux étudiants de licence (3ème année de l’époque), ce cours d’initiation à la recherche installe les étudiants dans un nouveau rapport à la connaissance. Il assure le passage d’une géographie acquise par transmission à une production géographique. En appuyant cette séance sur trois maîtrises (4ème année) qu’il a encadrées, Jean Gallais s’associe en responsabilité aux auteurs dans les remarques qu’il formule. Que les situations étudiées soient indiennes ne détermine en rien les terrains à venir puisque ici, ce qui importe, c’est la méthode. Adepte d’une pédagogie formatrice, il confronte ces travaux de façon constructive. Par l’étude comparée du processus de production scientifique mis en œuvre dans ces travaux, il montre les hypothèses comme les véritables pièces maîtresses de toute démarche scientifique. Issues des lectures pré-terrain mâtinées de l’intuition curieuse du chercheur, ces hypothèses (leur nature, leur ambition…) éprouvent la cohérence du travail réalisé que mesurent une multitude de rapprochements (hypothèses / résultats, hypothèses / méthodes, hypothèses / terrain, méthodes / terrain…). S’il voit dans la faible affirmation d’hypothèses timidité ou excessive réserve visant à protéger l’expérience terrain d’idées préconçues formulées à distance, c’est moins par complaisance pédagogique que par conviction scientifique. Par réflexivité, ce qui ressort du jeu intime entre le chercheur et son terrain infléchit, modifie, réoriente des hypothèses initiales qui ne contiennent pas a priori toutes les questions envisageables. Ce va-et-vient entre les hypothèses et l’expérience et le terrain est bien le propre de toute démarche scientifique, caractère dénié aux monographies pour mieux les discréditer.